D&D n°604 – La Machine est une gentille.

article-0-1BE7D25B000005DC-902_634x345
« Person of Interest », saison 3 (2013-2014), série créée par Jonathan Nolan et produite pas J. J. Abrams.

Après une première saison intéressante, et une deuxième plutôt réussie , la troisième saison en deux morceaux est plus hésitante. Outre les sauvetages à chaque épisode, le fil rouge commence par la traque, enfin réussie, des HR (les flics ripoux). Mais c’est un vrai drame puisque Carter la fliquette intègre, dont Reese le beau costaud est amoureux, se fait descendre. Du coup il quitte le groupe. Finch le génie boiteux a été rejoint par l’ex-méchante hypercanon Shaw. Quant à l’autre hyperméchante Samantha, elle devient Root, l’interface analogique de La Machine. Ben oui, et donc devient gentille ? Presque. Ils finissent, à eux trois plus Fusco le bon flic ex-ripoux, à faire revenir le mec en costard noir.

Alors un nouveau supergrand méchant débarque avec « Le Samaritain », une machine concurrente qui, elle, s’occupera des citoyens mal pensants. Le gouvernement et ses agences le soutiennent. En plus apparaît Vigilance, un mouvement « révolutionnaire » ou « terroriste » qui combat le flicage généralisé et les atteintes aux libertés fondamentales. La fin est assez ambiguë et n’augure rien de bon pour un futur dystopique à la Big Brother qui ressemble à notre monde comme deux gouttes de pluie acide.

Les acteurs sont formidables, les actrices sont belles et les scénarios de qualité variable. Le rythme est plutôt enlevé et on ne nage pas dans la mièvrerie et le sentimentalisme dégoulinant. On regardera donc la quatrième saison, programmée pour cet automne.

Publicités

4 réflexions sur “D&D n°604 – La Machine est une gentille.

  1. Je viens de la finir et je trouve que les scénaristes ont réussi le pari de bien renouveler l’intrigue à chaque saison.
    En fait c’est la seule série que j’attends avec impatience et que je regarde avec plaisir!!
    Une dernière chose: je lis votre blog avec grand plaisir et je me retrouve souvent dans vos goûts.

  2. La dernière grande série aux saisons longues ?
    Une saison encore plus impressionnante que les deux premières je crois. Des moments de bravoure, une faculté d’évolution et de prises de risque (qui aurait imaginé les chemins de Carter et Root ?) et la preuve que le manichéisme et les happy end ne sont pas les seules solutions. Impressionnant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s