D&D n°700 – Bon, c’est pas Buffy, hein !

radu4-01

« Radu Dracula 4 : Jésus, fils de David, aie pitié de moi ! » de Philippe Lemaire

Ayant déjà lu avec plaisir les aventures précédentes (Radu 1 , 2  et 3 , donc), je n’ai éprouvé ni surprise ni déception pour ce quatrième tome.

Dracula continue à chercher, pour son maître Satan, le Graal (qui n’est pas une coupe mais ce qu’elle a contenu : le sang du Christ, qui coule encore dans les veines des descendants de David, mais oui). Et Torquemada comme Judas l’Iscariote font tout pour l’en empêcher (si si).

Si ça ne ressemble pas à ce que vous avez appris au caté’ ou ailleurs, c’est normal. Philippe réécrit tous les mythes, pas seulement celui du vampire.

Le livre se lit vite et bien et le délassement est au rendez-vous. Que demander de plus ?

Publicités

D&D n°699 – Le rompol sans cadavre.

blaireau-des-sables.jpg

« Blaireau des sables » de Colette Vlérick

Par les circuits complexes des réseaux sociaux, mon pote Hervé reçoit des bouquins qu’il me donne à lire. C’est parfois cool et c’est le cas ici.

Un gentil vieux commissaire proche de la retraite et amoureux ( !) est muté en Bretagne, chargé, par une femme influente, de résoudre un problème de lettres anonymes. Il y aura bien une Lancia brûlée mais ce sera tout pour la violence, zéro mort zéro blessé, sauf moralement, bien sûr.

C’est écrit sec et nerveux dans les dialogues, plus lent pour les ambiances ou les réflexions. Y a du rythme et du suspense. Cool, quoi.

Eh bien ça change du roman noir. C’est du policier avec un peu de SF dedans (pour ce futur proche légèrement dystopié), et surtout une enquête bien compliquée à démêler pour le vieux renard. Qui est le corbeau ?

Et le blaireau me direz-vous ? Un des acteurs de cet embrouillamini et un titre magnifique.