D&D n°712 – La post-apo’ plein pot

MONDOCANE_couverture.indd

« Mondocane » de Jacques Barbéri

Cela m’a pris du temps pour finir ce bouquin. Il convient d’être disponible et d’ouvrir en grand sa tolérance à l’impossible.

Jack se réveille après sept ans et la Terre est complètement transformée, suite à une guerre menée par des IA. Le délire le plus total y règne. Des mutations invraisemblables ont affecté les êtres vivants et les nouvelles bestioles font penser à celles d’un Brussolo.

Tout est dévasté et notre héros gringalet et informaticien  va aller au bout de sa quête et de son combat, en tombant amoureux d’une fille qui survit dans une montagne de corps fondus les uns dans les autres, puis d’une « crevette », représentative de la nouvelle génération, tout en recherchant la femme qu’il aimait dans le monde d’avant.

Les paysages envoutants et horribles sont décrits en mélangeant  l’affreux et le poétique, le vulgaire et le beau.

Ce texte est – je sais, c’est une fixette – trop long à mon goût. Il semble que ce soit une nouvelle rallongée, ce qui pourrait expliquer cette impression.

D&D n°711- Chez Grimm, ça grimace

syfy_heroimggrimms5bis_2048x853

 

Grimm, saison 5 (2015-2016), série créée par David Greenwalt et Jim Kouf.

Les scénaristes nous ont fait le coup de la gentille brune devenue hyperméchante (saison 4) mais aussi totalement transformée physiquement, avec de terribles pouvoirs. Alors que la blonde, ex méchante, est devenue gentille avec son bébé Grimm.

Finalement, la brune, même en perruque blonde, est du bon côté puisqu’elle travaille pour un service spécial du gouvernement ( !) comme la punkette. Car il faudra, tous ensemble, combattre la Griffe Noire, ces extrêmistes wessens qui veulent prendre le pouvoir. Ils sont dirigés (dont un vrai faux gentil chef flic qui tourne politicard) par le wessen le plus méchant et puissant du monde !

Mais, comme par un heureux hasard, Grimm et son pote garou découvrent le trésor des chevaliers croisés avec les cartes-clés, de quoi s’agit-il ? Je ne vous le dis pas.

Et que voit-on poindre en fin de saison ? Comme une nouvelle bascule et échange entre les deux femmes…

Il y a de moins en moins d’humour et le pathos se fait plus épais. Les enquêtes récurrentes manquent d’intérêt et le fil rouge s’emberlificote. Nettement en-dessous de mes attentes. J’ai eu du mal à finir.