D&D n°820 – Le scribe enquête

 

« La Cité de l’horizon » de Anton Gill

Au début des années huitante, 10/18 lancait sa collection Grands Détectives et, comme je prenais souvent le train, je dévorais les avemtures de Napoléon le flic australien, Frère Cadfaël du Moyen-Âge, et autres polars historiques et ethnologiques divers et variés. Bizarrement, je n’avais pas tenté le scribe du temps de Toutankhamon.

Ce Huy, pour avoir cru aux idées réformatrices et monothéistes d’Akhenaton (alors que ce malade fut une catastrophe pour son pays, mais c’est un autre débat) perd son boulot à la mort du pharaon et manque de finir en exil. Divorcé donc seul, et pauvre, il rencontre un vieil ami très riche qui lui confie une enquête. Il y aura autant de morts que dans une enquête de Barnaby (beaucoup) et il finira par découvrir la vérité, triste, et ça finira mal. Mais pas pour lui qui a rencontré une jeune femme sublime.

C’est pas mal, ça se lit vite mais l’auteur ne semble pas savoir à quoi servent les chapitres. Il coupe son récit n’importe où, comme il fait suivre un dialogue du présent d’un long flash-back dans le passé d’un des intervenants sans prévenir. C’est assez étrange à la lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s