D&D n°806 – C’est bel et bon

« Relever les déluges » de David Bosc

Déjà le titre ! Emprunté à Rimbaud, précise l’auteur. J’ai acheté ce bouquin très fin, dans tous les sens du terme, après avoir lu la note de Marianne Charybde. Merci.

Ces quatre textes, de la taille de nouvelles, racontent des destins d’hommes libres. Le premier est un empereur du XIIIe siècle, Frédéric petit-fils de Barberousse, plus méditerranéen que germanique. Comment, par insouciance, il perd une bataille et pourquoi il s’en moque, tout à ses plaisirs.

Mirabel est un ouvrier agricole du début du XVIIIe. Il veut changer de vie et découvre ou fait croire qu’il a découvert un trésor. Son escroquerie (?) durera le temps de vivre en nanti, brièvement mais intensément.

Le texte qui suit décrit la vie d’un petit artisan qui va participer à la guerre d’Espagne et, même s’il est de leur côté, les communistes ne sont pas des plus sympathiques.

La dernière histoire, ma préférée, se passe de nos jours. C’est le parcours d’un solitaire qui va croiser la route et adhérer aux actions d’un groupe d’anarchistes à Marseille, et y trouver l’amour.

Ces résumés ne peuvent rendre compte du plaisir de lire une langue magnifique, belle sans effets de style, au service d’histoires originales remarquablement racontées.

Publicités

5 réflexions sur “D&D n°806 – C’est bel et bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s