D&D n°799 – Aventures fantastiques

   

« Les habitants du mirage » de Abraham Merritt

Eh oui, encore un tirage aléatoire dans ma collec’ de reliés OPTA des années 70. Comme pour le Carsac, aucun souvenir, même pas une bribe. Pourtant c’est vraiment pas mal pour un truc sorti en 1932.

Un géant blond genre Viking part en expédition scientifique dans le désert de Gobi. Doué pour les langues, il est repéré par des Ouigours qui le prennent pour la réincarnation d’un de leurs anciens rois. Et, bizarrerie de la génétique ou autre explication de cet atavisme, il retrouve des souvenirs et des façons de penser de ce type de l’ancien temps. Dans une vallée secrète, les prêtres l’aident à redevenir celui qui invoque un très méchant dieu, en forme de kraken, et qui exige des sacrifices humains !

De retour dans son monde, il voyage avec un ami cherokee dans le grand Nord. Ils découvrent là encore toute une région, quasi tropicale, sous un mirage. Les habitants, des nains dorés (le Petit Peuple !) emmenés par une beauté brune, sont en conflit avec des Ayjirs, surtout des femmes rousses dont une belle sorcière mais aussi un autre grand costaud méchant et un prêtre sournois qui – vous l’aviez deviné – invoque ce dieu du Vide à tentacules en lui sacrifiant des jeunes filles. Devenant alternativement cet horrible ancêtre puissant ou le gentil grand blond, le narrateur vit des aventures impossibles et combat les unes ou les autres.

Le plus remarquable est la recherche d’explications rationnelles à base de mondes parallèles, et j’ai apprécié ce paragraphe, page 253 : « Et je me dis, alors, que la science et la religion sont vraiment proches parentes , ce qui explique en grande partie pourquoi elles se haïssent si fort, que les hommes de science et de religion sont parfaitement semblables dans leur dogmatisme, leur intolérance, et que chaque âpre bataille religieuse sur telle ou telle interprétation de foi ou de culte a son équivalence dans les batailles scientifiques sur un os ou un rocher. » Bon, après, il tempère et fait l’éloge de « Einstein qui a osé bousculer toutes les conceptions de l’espace et du temps… »

Encore un classique, dont HPL était fan (il me semble), mais qui mérite (hi hi !) lecture.

Les illustrations sont de Michel Desimon, qui fit aussi des couv’ du vieux Fiction et c’est vrai que les dames sont peu vêtues chez Abraham

Publicités

2 réflexions sur “D&D n°799 – Aventures fantastiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s