D&D n°771 – Une dérive en Chine

 

« Le vol du pigeon voyageur » de Christian Garcin

Sans pouvoir me souvenir qui m’avait recommandé ce petit roman, je l’extrais de mon étagère de à lire et le termine en deux jours. Oui, c’est de la blanche, il m’arrive d’en lire aussi.

Outre que c’est fichtrement bien écrit, le narrateur a tous mes défauts (paresse, indécision, doutant de lui comme des autres) et il m’est fort agréable de partager les non-aventures en Chine de cet écrivain sans le vouloir et journaliste sans conviction. Son gros patron l’envoie en Chine rechercher sa fille. Dès l’avion, il rencontre des gens, puis d’autres et visite Pékin et Xian.

Il s’adapte à la philosophie et au comportement des Chinois, se fait fleuve plutôt qu’arbre et finira par boucler son enquête en prenant des détours plutôt que la voie directe.

Tout du long j’ai pensé à une dérive, comme disaient les situationnistes, une errance à travers les rues et les sites mais aussi les pensées et les opinions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s