D&D n°770 – Gouleyant

 

« Le Paris des Merveilles. III. Le royaume immobile » de Pierre Pevel

Ben forcémuche, hein. Après les tomes I et II, étant donné ce que je vous en avais dit, je ne pouvais que lire ce troisième. Et j’ai bien fait.

On retrouve avec plaisir le mage Griffont et la belle enchanteresse Isabel grâce à la plume alerte et drôle qui narre leurs aventures. Aucune lassitude ne s’est glissée entre deux chapitres et j’ai lu le bouquin avec le sourire et l’envie d’y retourner dès que j’avais cinq minutes. Et – vous commencez à me connaître après des centaines de biftons – ça ne m’arrive pas très souvent.

Vous pouvez vous reporter aux avis indiqués en lien plus haut sur les deux premiers tiers. Les aventures sont différentes, comme les protagonistes secondaires et les machinations, mais l’ambiance, la légèreté et l’élégance sont toujours au rendez-vous, avec un petit plus sur les bagnoles de la Belle Époque.

Encore un auteur de la SFFFF qui fait plaisir à lire. Mème si ses Lames du Cardinal m’ont gonflé au deuxième volume, je lirai volontiers sa nouvelle série.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s