D&D n°757 – La routine

 

« Tape-cul » de Joe R. Lansdale

Pour me changer les idées et lire simple, je continue les aventures de Hap et Leonard. Pas besoin de réfléchir et ça coule tout seul. Au moins il y a un peu d’humour à l’intérieur.

Là c’est un Hap amoureux qui veut sauver la fille de sa Brett chérie des griffes de vilains maquereaux. Il va le faire par amour, et Leonard va l’aider par amitié.

Ils vont s’allier à un nain pénible, à son frère géant repenti ex-pasteur et à d’autres types. Mais c’est à trois avec Brett qu’ils vont s’attaquer à des dizaines de costauds armés et s’en sortir par miracle. Le réalisme n’est pas au rendez-vous mais heureusement Joe ne fait plus dans l’extrême dégueulasserie comme dans les bouquins précédents. Il y a même des passages bisounours avec un tatou et des  chiens de prairie.

On tourne un peu en rond avec Hap le doux idéaliste qui n’aime pas les armes à feu mais qui est obligé de tuer, Leonard qui n’a pas ce problème et un résultat final pas brillant : une pute sera toujours une pute.

Pour passer quelques heures sans se prendre la tête.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s