D&D n°754 – Du bizarre elliptique à La Défense

 

« La Panse » de Léo Henry

Il arrive à Folio SF et à son dirlitt Pascal Godbillon de publier direct des bouquins, sans passer par la case grand format avant. C’est le cas de Léo, un de ces jeunes auteurs talentueux adoubés par la critique, Lehman et La Volte. Excusez du peu. J’avais d’ailleurs parlé de sa nouvelle dans Retour sur l’horizon  et de son Rouge Gueule de bois . Son précédent roman chez Folio, Le casse du continuum, fait partie de ceux qui me tombent des mains trop vite pour que je m’autorise à en biftonner. Celui-là par contre je l’ai lu en entier, alors…

C’est l’histoire d’un mec, un peu lâche et sans ambition, qui n’aime pas sa petite fille ni son ex mais s’inquiète pour sa sœur qui a disparu. Il la retrouve à La Défense, qui semble embringuée dans une secte. Il devient technicien de surface et c’est long et glauque et les dirigeants de cette organisation secrète lui découvre des dons (Ah bon ?). La description des souterrains, parkings et tunnels du quartier d’affaires occupe une très large place, inutile pour ceux comme moi que cela ne fascine pas, mais crée une ambiance. Il y a une drôle de drogue dorée qui fait perdre la tête et un étrange secret sur sa provenance. Y aurait-il un lien avec un énorme insecte préhistorique ?

C’est original dans le traitement au présent, de  l’indicatif et de­ celui des smartphones, ­ d’un fantastique un peu gothique. Une curiosité, quoi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s