D&D n°745 – Sans moi

 

dans-la-fore%cc%82t

« Dans la forêt » de Jean Hegland

Trop sensible aux avis autorisés, et nonobstant curieux, je m’achète encore de la blanche. Mauvaise pioche.

Au bout de cinquante pages – quand même !- j’arrête de m’ennuyer dans la tête d’une jeune fille qui vit isolée avec sa sœur et dont les parents sont morts. Mais ils reviennent dans les pensées de la narratrice qui nous inonde de détails sans intérêt sur la danse classique et nous cite l’encyclopédie parce qu’elle a déjà lu deux fois tous les bouquins. Il y aurait semble-t-il une apocalypse douce en cours car l’électricité et l’essence viennent à manquer. Mais je sais déjà que je vais m’ennuyer pendant des heures alors non, à mon âge, j’ai autre chose à faire pour occuper mes yeux et mes neurones.

Désolé pour ce « magnifiquement écrit et profondément émouvant ». Chacun(e) ses mauvais goûts et les vaches seront bien gardées.

Publicités

2 réflexions sur “D&D n°745 – Sans moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s