D&D n°743 – Décevant

 

ba254bbce098cba616cf2543af769dbe

« L’océan au bout du chemin » de Neil Gaiman

Comme quoi, hein, tous les bestsellers n’ont pas grâce à mes yeux. Pourtant je suis, ou j’étais, plutôt fan du monsieur. Mon pote Hervé a même pondu une bio pour la Yozone en 2007, en citant mes papiers sur ses bouquins.

Dans ce court roman écrit gros, il nous raconte une aventure de quand il était petit. Comme j’en ai bientôt dix fois plus, je ne parviens pas à me projeter dans un petit garçon de 7 ans en culottes courtes qui aime la confiture. Ce n’est pas un livre pour la jeunesse mais on s’y croirait.

D’horribles choses en provenance de mondes ou dimensions autres vont gâcher la vie tranquille du gamin, sous la forme d’une gouvernante méchante. Heureusement, il sera aidé par une amie disposant de pouvoirs anciens. Elle a 11 ans d’apparence, avec sans doute quelques siècles de plus.

Alors oui c’est bien raconté, avec du suspens et de l’émotion. Pourtant, on referme le bouquin après quelques heures en sachant qu’on l’oubliera et ne le relira pas.

C’est traduit par un grand professionnel. On lit quand même, page197, « jusqu’à ce que tu closes les yeux… ». Ça fait drôle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s