D&D n°740 – Ça tourne bizarre alors on bémolise

 

003059432

« Le mambo des deux ours » de Joe R. Lansdale

Cette troisième aventure de deux copains est une suite dramatique de la précédente. Hap et Leonard se rendent dans une ville pas loin de chez eux où le Klan fait encore la loi et où la jolie avocate Florida (qui avait aimé Hap avant de lui préférer un gros flic noir) a disparu. Missionnés par leur copain policier, ils débarquent dans cette localité terriblement hostile et en prennent, comme prévu, plein la tronche.

La lecture est facile et sympathique. L’humour est toujours là, heureusement, parce que les coups et les horreurs ne manquent pas et il sert de respiration. Malheureusement cet humour est de plus en plus graveleux ou scabreux, vulgaire, à base de bite, de cul et de merde, lourdingue et limite machiste et homophobe Au second degré, bien sûr, puisque les héros sont un homo et un humaniste gentil. N’empêche, l’accumulation peut fatiguer. Dommage.

Sinon, il y a encore de très belles pages sur l’étrange amitié qui lie les deux potes, compliquée par la fait que Leonard a maintenant un petit ami.

Comme je lis la série dans l’ordre de parution, je verrai bien si ce changement est temporaire ou permanent. En tous cas, on est maintenant loin du lyrisme flamboyant d’un Burke à qui j’avais pu associer Lansdale après les premiers romans que j’avais lus de lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s