D&D n°717 – Quel style !

pdf011-1956b

 

« Aux portes des ténèbres » de Jean-Louis Bouquet

Ce livre, paru en 1956 et lu en 2016, est pour moi une fascinante découverte. Aux côtés de Jean Ray, Bradbury et Lovecraft au tout début de la collection Présence du futur, l’auteur ne dépare pas parmi ses voisins beaucoup plus connus (… des incultes comme toi, Henri ! me direz-vous à juste titre).

Il faut d’abord entrer dans la première nouvelle (il y en a cinq, toutes excellentes) c’est-à-dire s’habituer au style particulièrement châtié et précis, presque précieux, complètement disparu de nos jours. Que la langue française peut être belle et riche ! Cette écriture singulière participe au décalage temporel. Difficile de dater ces récits. Disons qu’ils se déroulent dans le première moitié du XXe siècle, tout en faisant appel à des événements antérieurs.

Ces histoires de fantômes, de possessions, où interviennent des esprits malfaisants, sont confrontées chez le narrateur envoûté aux arguments rationnels de la médecine ou à ceux de la psychiatrie. Mais c’est bien le fantastique qui l’emporte.

Bademoude découvre un grand maître de la littérature fantastique. Il était temps !

Publicités

Une réflexion sur “D&D n°717 – Quel style !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s