D&D n°705 – Dans la série : héros qui ont passé l’âge…

612h2vjb7vl-_1

« Vengeances » de Colette Vlerik

Y a des périodes comme ça, où ce que vous lisez vous recolle le bourdon, genre les années qui filent et la mort qui rôde et se rapproche.

Ce roman n’y est pour rien, fort sympathique et facile à lire. Mais son héros, ou presque, un certain Léon, a la septentaine bien tassée. Ce qui ne l’empêche pas de retomber amoureux de son amour d’enfance tout en jouant l’aventurier. Même si, contrairement à Dave Robicheux, il boit volontiers du whisky et déteste la violence physique.

Bon, c’est sympathique et très bien vu, psychologiquement parlant. Les autres personnages principaux sont, selon la formule consacrée, bien campés et crédibles. L’histoire réserve des surprises et on a hâte de connaître les réponses. On pourrait donc qualifier ce livre  de thriller, mais d’un genre tranquille. Et pourtant toute l’histoire tient en une semaine. Paradoxal ? Inattendu, plutôt, ce besoin de douceur dans les sentiments et la nécessité de prendre le temps de manger, entre amis si possible.

Au-delà de l’histoire à rebondissements, une philosophie de vie, ou un art de vivre, transparait dans les propos des unes ou des autres, comme l’épilogue beau et triste à la fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s