D&D n°704 – Abracadabrantesque.

le-carnaval-aux-corbeaux-646697

« Le Carnaval aux Corbeaux » de Anthelme Hauchecorne

Votre Riri chéri ou honni lit peu, ces temps. Ainsi va  la vie, imprédictible. Mais, même en lisant doucement, quelques pages après la télé et avant le dodo, comme un pingouin moyen,  j’ai été au bout de ce drôle de roman avec une sorte de délectation proche du gustatif, plutôt éclair au chocolat ou polonaise que madeleine, si vous voyez ce que je veux dire.

Je vous ai déjà causé de ce gars aux drôles de nom et prénom. Je me sens bien avec lui. Il écrit du sombre, du macabre, du terrible, avec une prose à la fois recherchée et vulgaire, prosaïque et poétique, tragique et ironique. Bref, le monsieur a du style et de l’humour, et ça transpire même dans les  périodes les plus dantesques.

Inutile de pitcher, ce n’est pas vraiment racontable. Dedans il y a plein de trucs mythologiques (matière où je suis d’une innocence crasse) sur la Mort, et tout ce qui peut bien exister entre Elle et nous les vivants. Et ça passe par une sorte de cirque, de carnaval d’automne, d’octobre plus précisément, à la Toussaint, quoi.

Une ambiance, une atmosphère, très lourde et très légère en même temps, et indiscutablement une patte, voire une aile, de corbeau, évidemment.

Vivement et mortellement recommandable.

P.S.: Le livre lui-même est relié en dur et abondamment mais remarquablement illustré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s