D&D n°703 – Quand on commence sa huitième décennie…

1540-1

« L’arc-en-ciel de verre » de James Lee Burke

Ce judicieux rappel au début du chapitre 14 nous informe que Dave Robicheux, dit Belle-Mèche, malgré son âge, fait toujours le flic. Son pote Clete doit avoir aussi autour des quatre-vingt balais, et lui boit, fume et se dope.

Encore une histoire embrouillée où ressurgissent les saloperies du passé qui font écho aux atrocités du présent. Mais cette fois-ci le danger pèse sur Alafair, la fille adoptive de Dave qui tombe amoureuse d’un jeune de la haute, apprenti écrivain comme elle mais qui a de mauvaises fréquentations.

Cette longue enquête qui ne va nulle part et tourne en rond ne décourage pas Dave, porté par son intuition.

La prose de Burke est toujours sublime, surtout dans les ambiances et les paysages, mais aussi au niveau philosophique. Ses héros vieillissent et il s’exprime à travers eux, sur la vie, la mort, la foi.

C’est beau mais c’est triste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s