D&D n°699 – Le rompol sans cadavre.

blaireau-des-sables.jpg

« Blaireau des sables » de Colette Vlérick

Par les circuits complexes des réseaux sociaux, mon pote Hervé reçoit des bouquins qu’il me donne à lire. C’est parfois cool et c’est le cas ici.

Un gentil vieux commissaire proche de la retraite et amoureux ( !) est muté en Bretagne, chargé, par une femme influente, de résoudre un problème de lettres anonymes. Il y aura bien une Lancia brûlée mais ce sera tout pour la violence, zéro mort zéro blessé, sauf moralement, bien sûr.

C’est écrit sec et nerveux dans les dialogues, plus lent pour les ambiances ou les réflexions. Y a du rythme et du suspense. Cool, quoi.

Eh bien ça change du roman noir. C’est du policier avec un peu de SF dedans (pour ce futur proche légèrement dystopié), et surtout une enquête bien compliquée à démêler pour le vieux renard. Qui est le corbeau ?

Et le blaireau me direz-vous ? Un des acteurs de cet embrouillamini et un titre magnifique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s