D&D n°698 – Une expérience.

375
« Bestiaire humain », anthologie dirigée par Christine Luce

Avant d’être un blogueur perdu dans l’immensité ouèbique, j’étais chercheur en génétique et enseignant en biologie. J’ai gardé le goût de l’expérience. C’est d’ailleurs ce que chacun fait quand il ouvre un livre. Là, c’est un peu plus extrême.

Comme déjà dit à moult reprises, je ne suis pas grand amateur d’anthologies mais, quand les textes sont courts, l’exercice permet de passer rapidement de l’un à l’autre, ce qui est bien pratique quand on ne comprend rien à ce qu’on lit. La grande variété permet alors de goûter différentes saveurs, agréables, étonnantes ou absconses.

La thématique retenue est illustrée (aux sens propre et figuré) par des choses disparates, du suggéré à l’explicite, du poétique au vulgaire, du léger au profond. On découvre le style des participants, pour la plupart inconnus de votre Bademoude (sauf Barbéri).

Bien sûr on parle souvent de chimère ou d’hybride, et même de génétique, mais il s’agit d’acceptations littéraires de ces notions, biologiquement inexactes mais là n’est pas le propos.

Bref, j’ai trouvé l’expérience intéressante et le livre remarquablement mis en pages et en images. Si la curiosité vous titille, n’hésitez pas, essayez.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s