D&D n°692 – C’est frais.

saletemps01

« Sale temps » de Lou Jan

Une nouvelle auteure chez Rivière Blanche ? Pour un premier roman plutôt réussi. Dans un style volontairement sec. Avec des bouts de phrases sans verbe. Et tout au présent.

C’est assez surprenant au début, en tout cas ça change des habitudes de lecture de votre vieil Henri au mauvais goût classique. On dirait bien que Philippe Ward a eu le nez creux, sur ce coup.

Dans un monde comme le nôtre, capitaliste et marchand, une executive woman bourrée d’ambition peut arrêter le temps et travailler plus. Malheureusement, cela ne l’empêche pas de vieillir et, plus grave, dans un monde parallèle, utopique et charmant, sa double tombe en catatonie. La seconde va débarquer chez la première pour tenter de résoudre le problème. Puis les choses empirent quand, dans le premier monde, tous acquièrent cette capacité, boostant l’économie alors que le monde idéal se meurt.

Avec une critique explicite de notre société et des passages humoristiques sur d’autres mondes, ce court roman se finit de manière un peu elliptique mais laisse le lecteur sur une sensation agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s