D&D n°668 – Ça brasse bien mais ça passe bien.

01078831559

« Le Secret interdit » de Bernard Simonay

Il me semblait bien avoir déjà lu du Simonay et j’ai retrouvé ce bifton d’il y a lurette en Yozonie. J’avais la dent dure à l’époque.

C’est vrai que ça fait bizarre de voir réunis dans une même histoire les Anciens Égyptiens, les Atlantes, les Templiers, le Triangle des Bermudes, les légendes celtes, les Vikings, les Géants et les Titans, les univers parallèles, télékinésie et téléportation, les Touaregs, les Dogons et Sirius, César et Cléopâtre, les tulpas tibétains, la lévitation et j’en passe. Faut dire que les héros se réincarnent.

En plus il y a les forces du Mal, un truc bien humain mais vraiment immonde, limite complotiste, qui prétend sauver les vrais gens des Mutants.

Mais il y a aussi les forces du Bien et de l’Amour, les aventures dans les paysages exotiques, les déserts et les hautes montagnes, la beauté de la planète et des hommes sages que l’on peut rencontrer.

Les héros, le bouquin, l’auteur nous proposent une théorie unifiée explicative de tous les mystères et légendes, dont l’immortalité et l’origine des dieux. Avouez que ce n’est pas banal. La philosophie qui la sous-tend est tellement sympathique que ça passe bien et que, finalement, c’était plaisant à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s