D&D n°660 – La Culture avec une majuscule.

9782253159902-T
« L’essence de l’art » de Iain M. Banks

On ne tarit pas d’éloge sur ce Britton adulé des amateurs et connaisseurs, qui permet de lire sans honte, avec son cycle de la Culture, du space opera, ce truc décrété ringard avec sa mauvaise fausse science et ses couvertures avec des pulpeuses à cacher derrière The Times ou Le Monde.

Personnellement je ne déteste ni le space op’ à l’ancienne ni ce Banks, car il a de l’humour. Pour les idées, c’est autre chose. L’éternel questionnement sur la fin et les moyens comme le sempiternel axiome comme quoi c’est la souffrance qui fait l’art et la raison d’être de l’existence me font légèrement gonfler les glandes de l’émotion intellectuelle. J’ai déjà trop souvent lu ce fatras conceptuel.

Mais la forme est astucieuse et le traitement « intelligent » parce qu’humain, ou au moins raconté à l’échelle individuelle.
Plusieurs textes courts assez percutants, sympathiques, puis cette longue novella qui donne son titre au recueil et qui m’a fatigué. Je n’y ai trouvé aucune action et très peu d’exotisme : forcément, il s’agit de notre planète. Tout est dans le dialogue entre celui qui veut rester sur Terre et celle qui ne le veut pas, arbitré par Maman Machine. Je me suis ennuyé, il y avait vraiment trop de clichés éventés.

Quant au texte de la fin, façon recherche moderne en littérature (compassion au traducteur), comment dire ? Iain est engagé à gauche et n’aime pas la société de consommation, figurez-vous. C’est bien, on est content.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s