D&D n°652 – Fred, Robespierre et l’Islande.

Fred-VArgas-Temsp-glaciares-Les-Boomeuses
« Temps Glaciaires » de Fred Vargas

Bon, vous me connaissez, je suis fan de ce qu’écrit la dame. Voir sur mon ex-blog.

Le plaisir vous prend dès les premières pages, content qu’on soit de se retrouver en terrain connu. Pourtant, la faute à mes neurones fatigués ou perdus, j’ai bon souvenir d’Adamsberg, de Danglard au vin blanc, du gros chat et de la lieutenante costaude, mais des autres beaucoup moins.

Comme souvent – les gens veulent des livres longs, alors c’est presque obligé – y a comme un ennui qui s’installe vers les pages 200-250, le ventre mou du livre et de l’enquête. Tous les personnages se posent des questions, quand le lecteur attend autre chose.

Heureusement ça ne dure pas trop et on peut repartir pour un final aussi surprenant qu’attendu. Ben oui, le paradoxe ne me fait pas peur.

Les histoires de mémoire en forme de devoir ou de destin n’étant pas vraiment ma tasse de thé, ces héritages historico-génétiques m’ont peu convaincu. D’où le bémol du râleur.

Mais, même quand c’est moins bon, Vargas c’est vachement bien.

Publicités

3 réflexions sur “D&D n°652 – Fred, Robespierre et l’Islande.

  1. L’histoire est bien alambiquée, mais aussi très plan plan dans son déroulement. Je ne suis pas fan, alors sans crier au génie, je m’intéresse pas mal aux liens entre la fiction et l’Histoire : c’est vraiment pas mal fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s