D&D n°648 – Trop féminin pour moi.

Ainsi_naissent_les_fantomes_Folio_SF_lisa-tuttle
« Ainsi naissent les fantômes » de Lisa Tuttle

Parti avec un a priori positif (c’est bête les a priori mais c’est), parce que j’avais apprécié son Windhaven  écrit avec GRR Martin, je ne finirai pourtant jamais ce recueil de nouvelles primé au GPI.

Alors oui, je sens venir les quolibets et autres qualificatifs désobligeants, mais je ne peux pas rentrer dans la tête de ces femmes qui racontent. Et c’est le cas des quatre premières nouvelles (et des suivantes, suppute-je).

Comme tous les êtres de sexe mâle, j’ai mes côtés féminins, allant même jusqu’à la midinette parfois, mais à petite dose, occasionnellement. Là, c’est en permanence qu’il faut ressentir et penser comme une femme et – c’est ballot voire couillon – je ne peux pas.

Sinon, c’est imprimé gros et c’est facile à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s