D&D n°646 – Un petit voyage astral ?

cvt_Le-Serpent-de-feu_4703

« Le Serpent de feu » de Fabrice Bourland.

Longtemps que je n’avais lu du Bourland et donc pas suivi les aventures de Singleton et Trelaway. Pourtant, mon pote de toujours Hervé m’avait conseillé ce monsieur il y a longtemps, en bavassant sur ses deux premiers romans en Grands détectives : Le fantôme de Baker street  et Les portes du sommeil .

Convaincu, j’ai poursuivi avec Le diable de Crystal Palace et La dernière enquête du Chevalier Dupin . Pourtant – distrait que je suis – j’avais raté celui-là, avant-dernier en date sorti en 2012. Et ben, ça continue dans le sympatoche. Le polar historico-fantastique a de beaux jours devant lui, merci Fabrice.

En 1937 (environ 80 years ago) on va couronner George VI des Brittons. Juste pour l’ambiance, parce que les préoccupations de nos détectives du zarbi (on dit « de l’étrange ») sont autres. Non, je ne raconterai ni ne pitcherai, mais sachez que le délicat Singleton n’a pas froid aux yeux et va délibérément prendre des risques, aussi inouïs qu’invraisemblables, pour résoudre une énigme (la disparition d’un cadavre momifié à la moderne) et les meurtres associés.

Un indice : Aleister Crowlay lui fournit une pommade magique.

Bon, lisez Bourland.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s