D&D n°641- C’est mal reparti.

Electre_978-2-07-045954-4_9782070459544
« Le dernier loup-garou » de Glen Duncan

Parce que le dir-litt de FolioSF m’a à la bonne (va comprendre, Charles !), je lis ce truc adulé des foules. Caramba, encore raté !

Il s’agit pourtant d’une figure du fantastique qui me fascine depuis longtemps. J’allais même, avant le déferlement du mauvais goût bitlitteux-libidineux limite vomitif, jusqu’à rechercher les textes qui en traitaient. Mais là, comment dire ?

Je ne sais pas combien de fois je vais devoir le répéter : je ne comprends rien à la beauté ( ? Vraiment ? Sans déconner ?) de la littérature moderne à velléité fantastique. J’ai essayé pendant plusieurs jours mais , parvenu à la page 146 environ, j’ai arrêté de m’ennuyer avec ce bavardage pénible, auto satisfait, et d’un intérêt philosophique équivalent au discours d’une huitre plate ou d’un houelleberk. C’est nul, vraiment, et écrit avec une truelle en plastique.

Mais je suis vieux, ne comprends rien (voir plus haut) et me sens désolé pour mon éloignement esthétique de mes contemporains. Ils sont tellement plus jeunes qu’ils doivent avoir raison.

P.S.: Je ne devrais pas être surpris. Ce Glen (que je ne confonds pas avec un single-malt) is definitely not my cup of tea

Publicités

4 réflexions sur “D&D n°641- C’est mal reparti.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s