D&D n°626 – Un zombie sympathique.

couv48930897

« Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère… et retrouvé l’amour » de S.G.Browne

La mode des zombies me fatigue et j’avais un a priori négatif en ouvrant ce bouquin. Pourtant je l’ai lu sans déplaisir. Parce qu’il y a de l’humour dedans ? Sans doute, bien que ce dernier ne fasse pas dans le subtil. Parce que le traitement est original ? Sans doute aussi.

On est bien obligé d’éprouver de l’empathie pour ce pauvre zombie rejeté de tous, y compris de sa famille, et qui finit par s’assumer et éprouver du plaisir à sa non-vie.

Un petit livre distrayant, léger et sans prétention. Il est pourtant dommage que ce genre littéraire entre horreur et humour ne soit pas apprécié des éditeurs francophones, on ne serait pas obligé de lire des traductions et de se cogner toutes ces références typiquement amerloques, l’auteur pratiquant assidument le name dropping de marques, d’émissions et d’animateurs télé de là-bas.

L’éditeur (Mirobole) a fait fort aussi dans le titre, l’original étant « Breathers, a zombie’s lament »…

Publicités

2 réflexions sur “D&D n°626 – Un zombie sympathique.

  1. Name dropping ! Je ne connaissais pas l’expression. Faut dire que le grand-breton et moi, ça fait deux… En tout cas c’est une petite manie qui m’insupporte pas mal et qui explique, en partie, que je n’apprécie guère le style de Stephen King, grand adepte de ce type d’écriture.
    En revanche, l’histoire m’a l’air sympas. Je me laisserai bien tenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s