D&D n°582 – Les petits et les grands sont-ils gentils ou méchants ?

 

Joyeuses-Apocalypses

« L’Homme élastique » in « Joyeuses Apocalypses » de Jacques Spitz

Après avoir dévoré  La Guerre des Mouches, je continue avec le second roman de cet « omnibus » de chez Bragelonne (qui ne publie pas que de la bit-lit pour décervelé(e)s, rappelons-le).

Cette histoire m’a beaucoup moins enthousiasmé. La première partie est le journal d’un savant fou, sans morale ni sentiment, qui met au point une machine à agrandir ou rétrécir les choses et les gens, en augmentant ou raccourcissant la distance entre le noyau des atomes et leurs électrons ( !).C’est froid et (pseudo)scientifique, sans un poil d’humour, cynique. Grâce à son invention, il convainc les généraux, pour qui la vie humaine n’a pas plus de prix que pour lui, et gagne la guerre avec ses micro soldats contre les vilains – devinez qui ? – Teutons.

La seconde partie est plus enlevée, c’est la fille du savant qui raconte. L’invention de son père se mondialise et c’est l’occasion de se moquer des travers des uns et des autres : Soviétiques confits dans la bêtise d’état, Prussiens hiérarchiques, Anglais isolationistes ou Américains conquérants. C’est progressivement un pur délire avec des chirurgiens grands comme une fourmi ou des soldats volants de 400 mètres de haut. L’humanité se transforme en complètement autre chose et c’est la fin pour le savant qui finit dans un enclos réservé à ceux qui sont restés normaux. La philosophie de la conclusion est encore un exemple de l’extrême pessimisme de son auteur sur l’avenir de l’humanité.

J’ai vite décroché de la première partie et l’ai lue en diagonale, la seconde partie rattrape un peu la première mais on ne peut croire une seconde à ce possible, contrairement à l’histoire des mouches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s