D&D n°560 – Sous la cloche du roi.

UndertheDomeTeaserS01-2

« Under the Dome », saison1 (2013), série produite par Stephen King

Eh bien, dans ce maelstrom de séries qui partent dans tous les sens pour tous les publics possibles, j’en ai essayé des wagons, voire des palanquées, que je ne vous raconterai pas, parce que j’ai un mauvais goût conditionné par mon passé de vieux (con ? C’est vous qui le dîtes !)… mais vraiment des paquets, sur la politique (quel intérêt de répéter les évidences), sur l’histoire de la publicité (OMFG !). sur l’amour et l’amitié (voir plus haut, my god), sur les relations parents-enfants (mais dedieu quelle originalité !). Et je ne vous bave pas sur les zombies grave tendance que t’en peux plus, les vampires, les garous, ou les tueurs en série tellement sympathiques que ça dure huit saisons. Bref, j’ai beaucoup de difficultés à adhérer aux trucs qu’adorent les rebelles-intelligents-grave-de-gauche-et de second-degré-tu-meurs.

Il s’agit donc d’une série balbutiante, avec seulement treize épisodes pour commencer, alors que c’est signé par un plus que bestseller adulé de tous (ou presque en ce qui me concerne).

J’ai aimé, suivi, me suis laissé prendre et j’attends la suite.

Une petite ville paumée, un peu comme Haven, mais sans les zarberies au-delà de l’Ouest, se retrouve coincée sous un dôme soudainement apparu, et on voit se manifester la pourriture humaine, mais aussi ses bons côtés. La plupart des personnages sont bons ou mauvais , sauf un peut-être mauvais qui est bon (le héros), et un pur mauvais qui fait semblant d’être bon (le méchant). Il y a aussi (merci pour ça !) une belle rousse, et des ados, soit très cons soit un peu moins.

En gros : mais qu’est-ce que c’est que ce truc qui nous arrive à nous, pauvres Amerloques croyant en Dieu et à la loi du plus fort ? C’est là où il a oublié d’être bête le Stephen. Par exemple, un dialogue entre le héros et le vilain, où ce dernier admet qu’il est un peu un criminel (après en avoir dézingué quelques) et l’autre lui répond qu’il est pire, un politicien !

Vous faites bien ce que vous voulez, mais moi j’ai bien aimé cette série, avec un papillon Monarch et de la SF discrète dedans. Ben oui, d’où vient-il ce truc, et pourquoi est-il là ?

Publicités

6 réflexions sur “D&D n°560 – Sous la cloche du roi.

  1. J’ai commencé le premier bouquin, c’était sympa. Mais je crois que je ne suis pas assez accro au King pour continuer (un jour, peut-être ?), alors il m’est un peu tombé des mains. En revanche, vu les personnages et l’ambiance sympas, je crois que je me plongerai dans la série dès qu’elle passera sur M6.

    A.C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s