D&D n°553 – Du polar écolo-science-fictif.

 

9782070446940FS

« La disparition soudaine des ouvrières » de Serge Quadruppani

Malgré le fort marquage à l’ultra-gauche de l’auteur, il s’agit d’abeilles et non de femmes du peuple.

Parmi ses multiples casquettes, Serge est le traducteur des enquêtes de Montalbano, de Andrea Camillieri. On retrouve, dans cette enquête de la commissaire Simona Tavianello (la cinquantaine épanouie), le même goût pour les paysages italiens et la nourriture italienne (pas la moléculaire, hein).

Cette histoire commence doucement mais prend vite un agréable rythme de croisière. Simona va devoir se débrouiller entre une justice aux ordres du pouvoir, des policiers dont certains sont honnêtes, des apiculteurs, des journalistes des deux bords et les projets fous d’une entreprise de semences.

Un polar tranquille, avec une ambiance italienne, de drôles de zigotos et une dimension un peu science-fictive (que deviennent les abeilles ?), voire un peu dingue sur la fin.

Une sympathique distraction écologiquement correcte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s